Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Olivier Depoorter 55


C’est à Magny-cours qu’Olivier et la team RMT 21 se sont retrouvés pour l’avant dernière course de l’Endurance World Championship. Les premiers essais du mercredi permettent de tester les motos mais de nombreux problèmes sont constatés sur les 3 machines, diminuant considérablement les essais sur piste.

Jeudi matin, la machine de course est réparée mais les pannes sur les 2 autres subsistent. Vu le peu de temps restant, la team est obligée d’utiliser la moto principale à la fois pour les essais et pour les qualifications, fatiguant le moteur avant l'endurance de 24h.

 

Olivier signe le 12ème temps en 1'44.8 pour sa première qualif, malgré un manque important de réglages. Peu avant sa 2ème qualification, Olivier trouve la panne sur la moto de réserve. Juste le temps de la préparer avec les réglages de base et de lui monter un train de pneus conseillé par Pirelli, Olivier se lance dans la séance. Les pneus montés ne conviennent pas, l’empêchant d’améliorer son chrono précédent.

 

Olivier et la team RMT # 21 obtiennent la 21ème place sur la grille sur les 53 équipages.

 

Le samedi à 14h55, Olivier constate lors des 2 tours de chauffe un tremblement sur la roue avant à chaque freinage mais évidemment, le remplacement n’est plus envisageable avant le départ.

 

 

A 15h tapante, il s’élance sur la grille et se classe après un tour 17ème. Dans le 2ème tour, un accrochage entre 4 pilotes se déroule sous ses yeux et Olivier évite de justesse Cédric Tangre, qui s’était retrouvé allongé sur le circuit.

 

Après une trentaine de minutes, Olivier perd l’avant au freinage à cause du tremblement de la roue avant mais réussi à éviter la chute en s’aidant de son genou. Une fois la moto redressée, sa seule possibilité est de tirer tout droit dans le bac à graviers. Il perd ainsi 13 secondes et se retrouve 29ème.

 

S’ensuit un nombre de ravitaillements entre Olivier, Matti Saider et Warwick Nowland. Vers 17h30, Matti arrive rentre au box pour une perte de puissance. On constate que la catalyseur a bouché la sortie du pot d’échappement, tout comme lors des premiers essais.

A 19h25, la team se place 17ème mais le moteur commence à montrer des hausses de température, allant même jusqu’à 115°C. La nuit tombante, la température ambiante diminue tout comme celle du moteur, permettant aux pilotes de continuer à se relayer.

A 22h40, Warwick rentre pour un ravitaillement et la machine indique 125 °C, le team Manager décide de limiter les dégâts et de retirer la team de la course.

 

Olivier :

 

« Je suis déçu de n’avoir pu terminer la course suite à cette surchauffe moteur. Des essais préalables (Pré Bol d’or ou autre) auraient pu nous permettre d’être plus compétitif et de finir la course en bonne position. Nous allons tirer les leçons de cette expérience et éviter les mêmes erreurs pour le Quatar le 14 Novembre prochain ! »


 

La Suzuki Endurance Racing Team remportera le lendemain la 73ème édition de ce Bol d’Or 2009.

 

 

Photos : Andrew Gosling

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Olivier Depoorter 55

Mon parcours en compétition moto. En gros : ma passion !

Mécanicien indépendant: OD Moto

OD Moto : toute marque : entretien, préparation racing, réparation, etc.
 

  • +32 (0) 497 48 18 03
  • info@odmoto.be
  • Rue vanderkindere 226-230 à 1180 Uccle (Bruxelles)

Plus d'informations par ici !

Hébergé par Overblog