Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Olivier Depoorter 55


2ème PLACE, PODIUM EN VUE...MAIS
en proie à des soucis mécaniques, le rac41 laisse échapper un nouveau podium

 

OBJECTIF:


Se placer dans le top10 et marquer de gros points au championnat ;
Intégrer de nouvelles personnes.

QUALIFS ET SUPERPOLE


Nos premiers essais libres vont s'avérer compliquer car un problème moteur est décelé sur une des moto. Par mesure de sécurité pour les pilotes et pour le moteur, nous décidons de nous passer de cette moto.
La consigne est donc de ne pas prendre de risque en qualif que nous ferons en pneus course. Nos trois pilotes réaliserons le 12ème temps qui nous permet d'accéder à la superpôle.
Olivier est désigné pour cette séance particulière et on ne va pas le regretter. Il se classe 7ème de la Q3 après nous avoir gratifié du 4ème chrono en Q2 en 1'31"9. La moto est performante et l'équipe est confiante.

COURSE


Le départ de la course est donné à 18h et Olivier rentre prudemment dans son relai. Au 3ème tour, notre SUZUKI #41 est 10ème lorsqu'un incident entraine la chute de plusieurs motos. Après 1h de course nous sommes 4ème la derrière la YAMAHA ESPAGNE de FOLCH #4, la HONDA RMT #21 et KAWASAKI BOLLIGER #8: Olivier a fait du très bon boulot.  Nous accédons à la 3ème place après 2h de course grâce à un très bon relai de Gregg BLACK qui reprendra 35" à nos concurrents et 10" à la BOLLIGER #8. Après 2h30 de course, Greg JUNOD au guidon, nous sommes 2ème, 12" derrière la KAWASAKI #8, l'écart est stable.
Une inquiétude risque de perturber la suite de notre course : le moteur de notre SUZUKI refoule de l'eau à chaque ravitaillement. Cependant, les pilotes n'observent pas de montée de la température moteur durant leurs relais. Greg J1'34"0. est au guidon, distance la NATIONALE MOTO #55 et la FOLCH #4. Il réalise notre meilleur tour en course en Lorsqu'il rentre de son relai, la moto refoule encore beaucoup d'eau. 3h30 de course nous sommes toujours 2ème, presque la mi-course, Olivier repart et ne reviendra jamais. Il ne sortira pas du 1er virage. la moto a surchauffé, de l'eau s'est échappée s'est répandu sous la moto. la chute fût inévitable. Olivier est OK mais les commissaires de piste lui interdiront de ramener la moto.

CONCLUSION


Nous sommes très déçu car nous pouvions réaliser un nouveau podium. Nous sommes également déçu car nous nous apercevons que malgré la constance de nos performances, nous ne bénéficions pas d'aide particulière. Nous remercions l'ensemble de nos partenaires financiers qui nous permettent de poursuivre l'aventure. Merci à Eric, Didier et l'équipe de CITY BIKE qui se sont efforcés de nous fournir une 2ème moto reconditionnée après les 24h du Mans. Merci à Eric et Nath des TRANSPORTS MARMION, pour la mise à disposition de la semi avec 2 chauffeurs, Daniel et Tony pour cette escapade espagnole.

 

News réalisé par le RAC 41

 

Olivier :

 

« Lors des premières qualifications je n’étais pas satisfait de la moto car elle était très « physique » à conduire. Lors des essais de nuit j’ai suggéré quelques modifications qui se sont avérées payantes.

Je suis content de ma Superpole car j’ai été sélectionné pour les 3 manches et j’ai gagné au final 5 places sur la grille de départ, nous avons pu démarrer en 7ème position.

Lors du départ de la course, j’ai fait un démarrage sans excès et je me suis retrouvé enfermé dans les 2 premiers virages, ce qui m’a fait perdre quelques places. Après 2 tours, je me suis activé et j’ai repassé 3 pilotes ; je suis ensuite arrivé en mode « Gaazàfond » sur la moto des Pompiers 18 et j’ai du élargir ma trajectoire en courbe, ce qui m’a sauvé : c’est le fameux virage dans lequel un pilote avait perdu de l’huile et où une série de pilotes ont fait une valse..

Après mon 1er relais la moto avait surchauffé et ca se n’est malheureusement pas arrangé au fil des tours. Lorsque j’ai pris la moto pour mon 2ème relais, la moto dégageait une forte chaleur et avait perdu de l’eau. Après ma sortie des stands, de l’eau s’est de nouveau écoulé dans mon sabot pour enfin finir sur mon pneu, d’où ma chute.

Une fois à terre, je courre vers la moto pour redémarrer mais les commissaires me disent qu’elle est cassée et m’empêche de m’y approcher, nous sommes donc contraint à abandonner !

Grosse déception car nous étions en 2ème position nous aurions pu atteindre le haut du classement du championnat du monde ! Prochain épisode sera pour moi le Bol d'Or. »

 

News réalisé par Betten

 

 

Photos dans les prochains jours.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Olivier Depoorter 55

Mon parcours en compétition moto. En gros : ma passion !

Mécanicien indépendant: OD Moto

OD Moto : toute marque : entretien, préparation racing, réparation, etc.
 

  • +32 (0) 497 48 18 03
  • info@odmoto.be
  • Rue vanderkindere 226-230 à 1180 Uccle (Bruxelles)

Plus d'informations par ici !

Hébergé par Overblog