Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Olivier Depoorter 55

 

 

Podium-24h-Du-Mans-de-Philippe-Chemin.jpg

Cette année, Olivier Depoorter est engagé au Championnat du Monde d’Endurance dans l’équipe permanente RAC41 City Bike. Ce team français aligne une Suzuki GSXR 1000 dans la catégorie EWC, les Superbike de l’endurance.


La première épreuve au calendrier : les 24 Heures Moto du Mans, le week-end dernier. Après avoir participé aux essais préliminaires, l’équipe au complet se retrouvait sur le circuit de la Sarte. L’équipage est multinational. Notre Belge Olivier Depoorter est entouré du Franco-britannique Greg Black et du Suisse Grégory Junod pour tout le championnat. Entre ces trois jeunes pilotes, l’ambiance est de suite très cordiale, un atout de plus.

Dès les premiers essais qualificatifs, les pilotes se font remarquer par leur homogénéité et leur vitesse : ils roulent tous les trois dans la même seconde non loin du plus rapide. 8ème des essais qualificatifs traditionnels, ils se retrouvent 7ème sur l’épis de départ après la Superpole.


Leur course se déroule sans incident. Olivier comme ses acolytes enfilent les tours rapides dans des temps similaires. D’emblée, ils sont dans le coup entre la 7ème et la 5ème place au gré des ravitaillements. Leur régularité est payante, au fil des incidents, ils progressent encore au classement. Quand le drapeau à damier tombe dimanche à 15 heures, la Suzuki 41 était installée déjà à la 3ème place depuis plus de 3 heures. L’année motocycliste d’Olivier commence par un podium d’une course prestigieuse. C’est bien parti !


Voilà un championnat d’endurance qui débute bien pour Olivier Depoorter. La prochaine épreuve est espagnole : les 8 heures d’Albacete le 22 mai.


Olivier : « J’ai pris le troisième relais. Tout s’est bien passé. Quand j’ai repris mon relais à la tombée de la nuit, on a eu un petit soucis de phare à la suite d’une petite chute de Greg lors de son premier relais. J’ai dû m’arrêter. Les mécanos ont vite trouvé, c’était le fusible. Mais cela nous a fait perdre un tour et demi. Tous les relais suivants pendant la nuit se sont bien passés sur un rythme soutenu. Au petit matin, on a eu un problème de shifter qui nous a coûté un arrêt supplémentaire pendant lequel on a aussi changé les plaquettes de frein. Après tout a été sans soucis. A la fin quand la Bollinger a connu ses problèmes d’embrayage, on a assuré tout en roulant à un bon rythme. » 

 


 Article : Philippe Jaumotte

Photo : Phillipe Chemin

 

  Compte rendu du RAC41

 

Différentes photos internes & externes dans la gallerie !

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Olivier Depoorter 55

Mon parcours en compétition moto. En gros : ma passion !

Mécanicien indépendant: OD Moto

OD Moto : toute marque : entretien, préparation racing, réparation, etc.
 

  • +32 (0) 497 48 18 03
  • info@odmoto.be
  • Rue vanderkindere 226-230 à 1180 Uccle (Bruxelles)

Plus d'informations par ici !

Hébergé par Overblog