Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Olivier Depoorter 55

<< < 10 20 30 31 32 33 34 > >>


VERSIE NL

 
Ce week-end, les participants au Championnat d’Allemagne (IDM) Superbike se retrouvaient sur le Sachsenring. Le Yoshimura-Schäfer-Van Zon Racing Team y a installé sa structure. La Suzuki GSXR 1000 de Olivier Depoorter est prête pour s’élancer dans les séances qualificatives.

Après les qualifications, Olivier n’est guère satisfait. « La moto est très difficile, il n’y a pas degrip. Pendant la première séance, on a cherché mais on n’a pas trouvé la solution. Pour la seconde séance, comme on avait utilisé les nouveaux pneus pour la première, il fallait les économiser. On a seulement remis un neuf à l’avant. Cela n’allait pas mieux. » Effectivement, Olivier doit se contenter de la 22ème place sur la grille.

Le soir, discussion avec son équipier et mentor, Werner Daemen : on décide d’adopter les réglages de Werner pour la Suze d’Olivier. « De toute façon, on n’a rien à perdre. » Le lendemain, avec des vieux pneus pour le warm-up, c’est mieux : « La moto est moins physique. On est dans le bon. »

A la première course, Olivier prend un bon départ. Puis un peu resserré, il perd quelques places qu’il regagne ensuite. Après une grosse chaleur alors qu’il pouvait prétendre à la 11ème place, il termine 12ème. « J’ai fait plusieurs erreurs pendant cette manche. » On peut cependant être satisfait du résultat en partant de la 22ème place.

Pour la second manche, Olivier prend un départ moyen, il est 16ème au premier passage. Mais il se concentre et se lance à l’attaque. Il gagne plusieurs places à chaque tour. Il est 9ème quand le drapeau rouge est sorti. C’est le tour précédent qui compte, il repartira pour la seconde partie de la 10ème place. « Dans la seconde partie, j’ai pris un bon départ. J’étais dans le coup de suite en bagarre avec les meilleurs. Je termine 4ème à un souffle du 3ème. Au cumul des deux parties, je suis 7ème. Je suis très content du team. A la fin, on a trouvé les bons réglages. Cette 4ème place, c’est magnifique, incroyable. Je dois faire mieux en qualifications, mieux travailler sur les suspensions. Je suis heureux. »

La démonstration est faite : Olivier est capable d’affronter les meilleurs. Tout est possible pour la suite.

Auteur : Philippe Jaumotte

Voir les commentaires


NL VERSIE

La caravane de l’IDM avait installé ses semi-remorques et ses motorhomes dans le paddock du circuit du Nürburgring ce week-end du 1 juin. Olivier Depoorter se réjouissait de pouvoir rouler à quelques encablures de la Belgique, une occasion pour ses amis de voir à l’œuvre.

Tout ne commence pas pour le mieux : la première séance d’essais est supprimée. Le brouillard qui a envahi le site ne permet pas de rouler en sécurité. Pour la seconde séance, la pluie est tombée, la piste est mouillée. Pas facile ! La pluie a cessé et la température élevée sèche rapidement une trajectoire. C’est la valse des pneus. Olivier monte des pneus secs, mais la Suzuki garde son réglage pluie. Les temps ne suivent pas et Olivier se retrouve en 29ème place sur la grille.

La confiance revient lors du warm-up où il signe le 18ème chron. Cela progresse.
Pour la première course, Olivier prend un excellent départ : il est dans le top 10 au premier virage. Mais le drapeau rouge est sorti à la suite d’une chute. Tout est à refaire. Il prend un aussi bon second départ, il est 12ème au premier passage. Toujours à l’attaque, il passe le drapeau à damier en 9ème place. Pour les points, il gagne une place et prend les points du 8ème, seuls les permanents du championnat marquant des points.

La seconde manche ne décevra pas. Olivier prend de nouveau un excellent départ, c’est une habitude maintenant. Il parvient à terminer 10ème après une course disputée. De nouveau et pour les mêmes raisons, il prend les 8 points de la 8ème place.

Au classement général provisoire, Olivier a fait un bond en avant. Il se retrouve maintenant 8ème à égalité de points avec le 7ème.
« Je suis content. Je suis arrivé à bien gérer le premier tour, c’est toujours assez scabreux. J’ai le moral pour la suite.»

Auteur : Philippe Jaumotte

Voir les commentaires


VERSIE NL


Olivier Depoorter continue son périple au cœur de l’IDM. Le week-end dernier, il se retrouvait sur le circuit d’Oschersleben, un tracé qu’il connaissait puisque c’était une étape du Championnat du Monde d’Endurance auquel il a participé en 2007.

Cette fois, c’est au guidon de sa Suzuki GSX-R 1000 K8 de l’équipe Yoshimura-Van Zon-Autophone qu’il s’élance pour les premiers essais. Pas de chance : il pleut. Olivier est très prudent. Il se souvient de ses chutes passées dans ces circonstances. Il s’applique à dépasser ses mauvais souvenirs et cela marche ! Il a le 24ème temps de cette première séance délicate.

La seconde qualif repart sur piste mouillée. Mais la pluie cesse et la piste sèche. En fin de séance Olivier monte des pneus secs et se qualifie en 16ème place. « C’est bien, je suis sur la 4ème ligne de la grille. Je peux y aller pour les points. »

Comme toujours dans le championnat IDM, les Superbike se la jouent en deux manches. Olivier prend un bon départ de la première course. Un peu gêné dans le second virage, il perd des places gagnées par sa bonne envolée. Il boucle le premier tour en 14ème position. « Dans le tour suivant, je regagne deux places puis c’est la grosse bagarre et je termine 12ème. C’était une belle course, très dure. » Effectivement cela s’est frotté partout. Voilà des points en plus pour le jeune Belge.

Deuxième course : nouveau bon départ d’Olivier. Il est 12ème au premier passage. Mais Olivier en veut. Il attaque tant qu’il peut. Il remonte au classement. Bien panneauté, il connaît sa progression. Il pointe à un moment en 6ème place et passe le drapeau à damier en 7ème position, son meilleur résultat de la saison. « J’ai aussi profité d’une chute qui m’a fait gagné une place. A la fin, j’étais super-concentré, peur de faire une erreur. Cela s’est bien passé. Je suis très content. La prochaine, c’est au Nürburgring le 1er juin. J’espère faire encore mieux. »

Son chef de file, l’expérimenté Werner Daemen, termine deux fois sur le podium, à la 3ème place. Un exemple qui renforce la confiance et la volonté d’Olivier

Auteur : Philippe Jaumotte

Voir les commentaires

<< < 10 20 30 31 32 33 34 > >>
Haut

Olivier Depoorter 55

Mon parcours en compétition moto. En gros : ma passion !

Mécanicien indépendant: OD Moto

OD Moto : toute marque : entretien, préparation racing, réparation, etc.
 

  • +32 (0) 497 48 18 03
  • info@odmoto.be
  • Rue vanderkindere 226-230 à 1180 Uccle (Bruxelles)

Plus d'informations par ici !

Hébergé par Overblog