Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Olivier Depoorter 55

1 2 3 > >>

Articles avec #idm superbike 2008


NL VERSIE - English VERSION - Deutsch VERSION

http://idata.over-blog.com/2/15/33/54/Pictures-articles-de-presse/Olivier-Depoorter_Pic_IDM-Hockenheim-2008_1.jpegIl y a deux semaines, Olivier Depoorter en compagnie de son équipier et ami Werner Daemen avait fait la découverte du prestigieux circuit d'Hockenheim avec le team Yoshimura-Van Zon-Suzuki. Pour Olivier, c'était une première. Les tests s'étaient bien déroulés. Olivier était optimiste. Après son week-end blanc à Oschersleben qui l'avait fait reculer à la 10ème place au classement provisoire du Championnat d'Allemagne (IDM), il espérait bien remonter dans ce classement grâce à ces deux dernières courses. C'est en effet la fin de saison pour l'IDM.


 
Vendredi, Olivier effectue des tests avec des nouveaux pneus Pirelli. La Suzuki manque totalement de grip. Les techniciens travaillent sur les suspensions de la machine et Olivier repart. Il n'a pas le temps d'essayer, il est éjecté de sa moto dans un high-sider spectaculaire. La moto a souffert et Olivier passe au centre médical. Il souffre de l'épaule. C'est celle qui a déjà été fracturée l'an dernier et qui a une plaque de fer. On ne décèle rien à l'examen. Mais la douleur est intense. Le samedi, malgré les médicaments anti-douleurs, Olivier souffre. Il se lance malgré tout dans les essais qualifs mais dans ces conditions pénibles ne peut faire mieux que la 18ème place sur la grille. 
 
Dimanche, la douleur est toujours présente. Olivier décide de prendre le départ. Une touchette au départ abîme son levier d'embrayage. Olivier redresse le guidon pour ne pas tomber. Mais cet effort relance la douleur de l'épaule. Olivier continue, cependant après 9 tours, alors qu'il est 12ème, la douleur est plus forte que lui. Il rentre au stand et abandonne. Il ne participera pas à la seconde manche. Déçu, Olivier, lui qui espérait prendre à 6ème ou 7ème place en Superbike IDM ! Il se retrouve maintenant 11ème au classement définitif.
 
Lundi, à l'hôpital, le diagnostic tombe : une fracture de la clavicule juste à côté de la plaque métallique. L'épaule est immobilisée pour 30 jours.
 
Ce n'est décidément pas le week-end de l'équipe Yoshimura-Van Zon-Suzuki : Werner s'est brisé le poignet, une mauvaise fracture qui nécessite une intervention chirurgicale. Aucune des motos n'étaient à l'arrivée.  Aucun des deux pilotes ne sera au Superbiker de Mettet.
 
L'avenir pour Olivier c'est très probablement une nouvelle participation à l'IDM dans le même team. Reste à trouver le budget. Avis aux sponsors éventuels !

 

Philippe Jaumotte, relations presse

Voir les commentaires


NL VERSIE
 

Dès le mercredi 6 août, Olivier Depoorter est sur le circuit d’Oschersleben où il alterne les séances de roulage avec sa Suzuki du Championnat d’Allemagne (IDM) Superbike et la Suzuki endurance Stock. Dans la réalité, les deux machines sont très proches pour le moteur. La différence réside dans le réservoir de carburant plus volumineux pour l’endurance et la suspension Bitubo adaptée à cette augmentation de poids. Olivier doit donc s’adapter en fonction de la machine.

 

Après l’endurance terminée prématurément, Olivier est au lit quand explose le feu d’artifice qui salue la fin de l’épreuve. Il s’agit d’être en forme pour les épreuves IDM du dimanche. Il a réalisé le 12ème chrono. Il partira de la 3ème ligne devant le champion F1 Michael Schumacher.

 

Dimanche matin, la piste arrosée par les averses nocturnes est sèche pour le warm-up.

 

Pour la première manche, le ciel est menaçant, quelques gouttes tombent. Il faut choisir le bon pneu. Olivier opte pour les pluies. Ce sera un mauvais choix. La pluie ne vient pas. La course est lancée. Après quelques tours, Olivier doit rentrer, pneus détruits. On change, mais ce temps perdu est irrattrapable. Impossible de remonter dans les points. Olivier rentre à un tour de l’arrivée. 

 

Pour la seconde manche, pas de soucis de pneus : la pluie est abondante. Les pneus pluie Pirelli sont montés. Mais Olivier n’est pas trop à l’aise sur une piste piégeuse où l’eau ne s’évacue pas. Il termine en 18ème position. Après ce week-end sans point, il se retrouve 10ème au championnat. Il reste une épreuve pour clôturer ce championnat sur le circuit d’Hockenheim.

 

Info : Pers Racing                                               Texte français : Philippe Jaumotte

Voir les commentaires


NL VERSIE


 

Olivier Depoorter continue sa découverte de IDM avec cette fois un passage par Schliezer Dreick, le seul circuit non permanent du Championnat d’Allemagne Superbike. Pour les Belges, cela pourrait faire penser à Gedinne. Le paddock est une prairie qui se transforme en bourbier avec l’apparition de la pluie et le passage de la foule des spectateurs. Ils seront 25000 le dimanche. Pas de box, les team sont installés sous des tentes. A la guerre comme à la guerre, Olivier s’adapte aux installations. Pour la piste, c’est un autre problème. La passage des fermiers avec leur tracteur a rendu la surface bosselée. Il y a même quelques trous à éviter absolument.

 

Olivier se lance courageusement dans la bagarre contre le chrono des séances qualificatives. Il apprend vite et termine la journée du samedi avec une 14ème place sur la grille.

 

Dimanche peu avant midi, la première manche est lancée. Olivier est dans le coup. Septième au deuxième passage, il se bat avec sa Suzuki qui glisse fort de l’arrière. Il gagne encore une place. Dans un virage lent, il est victime d’un higtsider, mais il arrive à rattraper sa machine. A ce moment, il se fait tamponner par Guisepetti. C’est la chute. La machine est touchée au guidon, impossible de repartir. La manche s’arrête là pour Olivier.

La moto est réparée pour la seconde manche. On travaille sur la suspension arrière pour récupérer du grip. Ce ne sera pas concluant. Dans cette manche, Olivier arrive jusqu’à la 6ème place. Mais aux prises avec une moto difficile à maîtriser, il se fait repasser et il termine 9ème.

Pas très satisfait, Olivier ! Pourtant, il gagne une place au championnat. Il est maintenant 7ème avec 68 points.

 

En ce moment, Olivier a déjà participé aux premiers entraînements pour les 8 heures d’Oscherleben. Son prochain week-end est chargé : deux manches Superbike de l’IDM et la manche du championnat du monde d’endurance de 8 heures, tout cela sur le circuit d’Oscherleben. En endurance, il fait équipe avec Werner Daemen et Didier Vankeymeulen.

 

On les retrouvera tous les trois les 15 et 16 août à Francorchamps pour les 8 heures de Spa Francorchamps de la Bikers Cup.

 

Info : Pers Racing                   Texte français : Philippe Jaumotte

 

Voir les commentaires

1 2 3 > >>
Haut

Olivier Depoorter 55

Mon parcours en compétition moto. En gros : ma passion !

Mécanicien indépendant: OD Moto

OD Moto : toute marque : entretien, préparation racing, réparation, etc.
 

  • +32 (0) 497 48 18 03
  • info@odmoto.be
  • Rue vanderkindere 226-230 à 1180 Uccle (Bruxelles)

Plus d'informations par ici !

Hébergé par Overblog